Reportages « Les forçats de l'intérim »

 

Voici le reportage du 24 avril de 9h à 10h, sur France Inter, dans « Interception ».

 

Il est question, notamment, de PSA, d'ArcelorMittal, des systèmes internes et informatisés mis en places par les agences d'intérim pour bénéficier des allègements des cotisations patronales au détriment des intérimaires, des hôpitaux publics et des CDI intérim.

 Source :
http://www.franceinter.fr/emission-interception-les-forcats-de-l-interim

 

EXCELLENT REPORTAGE

Pour ceux et celles qui n'ont pas pu suivre l'émission, voici le lien pour  la réécouté :
http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1258543

 

RAPPEL :

Dans le monde du travail, le recours à l’intérim est une forme de contrat de travail temporaire, différente du contrat à durée déterminée (CDD). Légalisé par la loi 72-1 du 3 janvier 1972, l'intérim est destiné initialement à assurer le remplacement exceptionnel des employés d'une entreprise, puis s’étend au surcroît d’activité.

De nos jours, le remplacement exceptionnel n'a plus lieu, comme dit dans le reportage c'est devenue un travail précaire ou ce succède les contrats sans vrai motif , le recours au travail temporaire n'est pas autorisé en cas d'accroissement durable de l'activité d'une entreprise.

La précarité de l'intérim, pour mieux se rapproché des marchants d'esclavagiste.

Encore mieux, pour rendre le travailleur intérimaire plus malléable et jetable, les grands majors  du travail temporaire ont mis en place un système infaillible, introduire des bureaux d'embauches directement chez leur gros clients .

- Pour RANDSTAD : Randstad inhouse

- Pour MANPOWER : les MOS

 

Le Délégué Général de Prism'Emploi ose dire dans ce reportage que seul les CDI prime en parlant du CDI-Intérimaire, il est difficile de croire que seul la précarité est devenue un usage courant comme le droit à des missions dont les contrats peuvent atteindre 36 mois, ceci est une grande avancée sociale ?.

Ou est le donc le surcroit d'activité dans ces grandes entreprises aux quels ils ont recourt à l'intérim, pourquoi donc ne pas faire de CDD directement !

Dans un reportage télévisé ou Mr François ROUX était invité pour parlé du recul du chômage , indiqué que « l'intérim est plombé dans le BTP »

Une meilleure réponse que je vous donne, pourquoi ne pas faire comme nos amis Allemand, qui considérant que la délégation d'intérimaires dans le secteur du BTP engendré trop d'accident de travail, ont décidé d'interdire la délégation d'intérim dans cette branche.

 

LE FINANCEMENT DE L'INTÉRIM

 

Comme dit en début de reportage le taux de marge brute en tenant compte des allégements sont les ressources financière de l'intérim .

Loi FILLON + CICE sont les vrais ressources financières de l'intérim.

Rappelons que ce sont nos impôts direct et indirect (TVA) qui subventionne les caisses de l'état, et qui est après  sont versé à ces grandes entreprises qui ne paye pas d'impôt en FRANCE.

SIGNÉ LA PÉTITION NON À L' HÉCATOMBE DANS L'INTERIM.

 

 

 UNIS & SOLIDAIRES POUR UNE SOCIÉTÉ PLUS HUMAINE !

CGT GROUPE RANDSTAD FRANCE
Local MAX VINCENT
88, boulevard de la Villette
75019 PARIS
Tél.: 01 42 06 47 55 – Fax : 01 42 06 48 96